En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Vous êtes ici :   Accueil » Mois de decembre 2016 - page 2
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...

page précédente

VARROAS et traitement à l’acide oxalique.

L’acide  oxalique permet un traitement complémentaire : il ne faut le faire que si le besoin se fait sentir. Il peut être utilisé pour le traitement des essaims par aspersion, en dégouttement ou par sublimation dans les ruches. Ce traitement a un avantage : il ne laisse aucun résidu dans les cires…, mais il doit être utilisé avec précaution ! traite oxoh.jpg

L’acide oxalique n’est pas un produit anodin : il est toxique par ingestion et irritant pour la peau et les muqueuses (yeux, voies respiratoires). Il se décompose sous l’effet de la chaleur en CO, CO2, acide formique. Il demande donc quelques précautions lors de son emploi : veillez à utiliser des gants, des lunettes de protection, un masque anti-poussières.

Traitement à l’acide oxalique par dégouttement : c’est la façon la plus utilisée en traitement complémentaire. Cette méthode est à utiliser uniquement si les traitements conventionnels n’ont pas donné les résultats espérés.

Ainsi, si lors de vos contrôles en début décembre, vous dénombrez plus 4 varroas morts de mort naturelle par semaine sur vos langes, vous avez tout intérêt un faire un traitement complémentaire car la charge résiduelle de varroas est trop importante ! Ces ruches risquent de ne pas passer l’hiver...

Pour faire ce traitement, préparez un litre sirop 50/50 auquel vous ajoutez 35 grammes d’acide oxalique. Ne faites qu’un seul traitement ! Celui-ci doit être appliqué hors couvain. Prélevez 50 ml de votre solution que vous aurez légèrement préchauffée et répartissez ces 50 ml à l’aide d’une seringue ou d’une éprouvette graduée entre les cadres occupés par les abeilles.

L’opération ne demande que quelques secondes. Cette opération est à effectuer lors d’une journée où la température avoisine les dix degrés.
Le traitement à l’acide oxalique par pulvérisation peut être utilisé lors de la cueillette d’un essaim ou directement lors de la mise en ruche.

Les dosages sont les mêmes (à appliquer toujours hors couvain). On peut aussi traiter les ruches en décembre mais cela demande de sortir les cadres occupés un par un.

Traitement à l’acide oxalique par sublimation                                                                                                         

     Cela demande une source de chaleur pour sublimer la poudre d’acide oxalique. On utilise pour ce faire de l’électricité (sublimation.jpgbatterie de voiture) ou du gaz… Utilisez 3 gr d’acide par ruche.

La sublimation forme un nuage d’acide formique et vous oblige à fermer la ruche pendant 10 minutes.

Attention ! La palette chauffante doit être isolée par le dessous si vous disposez de planchers en plastique.
 

Bonne fête de fin d'année à tous
 

Jean-Pierre Heller
 

 


Date de création : 01/12/2016 10:39
Dernière modification : 01/12/2016 10:59
Catégorie : -
Page lue 522 fois

Calendrier
Bascules R.E.Vauban
Les archives
Nouveautés du site
(depuis 14 jours)
Visites

 391930 visiteurs

 21 visiteurs en ligne

Vous êtes ici :   Accueil » Mois de decembre 2016 - page 2
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 76 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
41 Abonnés