En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Vous êtes ici :   Accueil » Mois de novembre 2015 - page 2
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://rucher.ecole.vauban.asso68.fr/data/fr-articles.xml

 
Par ailleurs, les abeilles ont installé un  flux  de rotation et celles de l’extérieur de la grappe vont se réfugier dans le centre et vice-versa. Ce sont les abeilles qui sont au centre qui actionnent leurs muscles alaires, qu’elles contractent et décontractent en continu sans faire  bouger leurs ailes et ceci, afin de produire de la chaleur (elle peut monter jusqu'à 43°). Dès lors, plus il fait froid à l’entrée de la ruche plus la température du cœur de la grappe augmente et inversement, quand la température augmente à l’extérieur, la température au centre de la grappe baisse. Voilà une manière efficace pour l’abeille, d’économiser son énergie.butineuse 3.jpg
Il n’est pas inutile de rappeler ici, que la durée d’existence d’une abeille dépend en grande partie de son activité, qui dès lors est très variable et directement liée aux travaux qu’elle doit accomplir. Les activités de pleine saison, comme l’alimentation des larves, le travail musculaire du thorax, pour le vol, la ventilation ou la production de chaleur, viennent fortement handicaper la durée de vie de nos abeilles.

L’hivernage d’une colonie :
 
Pour un hivernage optimal, il faudra veiller à tenir compte de plusieurs paramètres
1)    avoir des abeilles jeunes en début de saison d’hiver ;
2)    les abeilles doivent disposer de quoi se nourrir (en plein hiver, hors couvain, la consommation moyenne est de 0,8kg à 1,2Kg par ruche, alors qu’elle est doublée, en présence de couvain) ;
3)    éviter les déperditions de chaleur (isoler le dessus des ruches) ;
4)    organiser une bonne aération de la ruche : les abeilles ont besoin    d’oxygène pour leur métabolisme, mais rejettent du gaz carbonique qui doit être évacué ;
5)    de calme : quand la grappe est formée, chaque bruit ou dérangement augmente la consommation de l’abeille ce qui la conduit à remplir son ampoule rectale prématurément. En cas de confinement long, le risque de diarrhée est accru.
6)    d’un minimum de varroas.

Après quelques années clémentes, des prévisions d’un hiver rigoureux se font de plus en plus entendre. Nos abeilles, bien préparées seront à même de franchir cet obstacle, si l’apiculteur précautionneux aura pris toutes les dispositions nécessaires. En passionné qu’il est, l’apiculteur aura à cœur de chérir ses petites protégées, pour les revoir au printemps,  de leur vol, égayer le ciel ensoleillé.
 

Date de création : 06/02/2016 11:27
Dernière modification : 06/02/2016 11:39
Catégorie : -
Page lue 488 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Calendrier
Bascules R.E.Vauban
Les archives
Nouveautés du site
(depuis 14 jours)
Visites

 366752 visiteurs

 33 visiteurs en ligne

Vous êtes ici :   Accueil » Mois de novembre 2015 - page 2
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 75 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
41 Abonnés