En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Vous êtes ici :   Accueil » Mois de novembre 2011 - page 2
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://rucher.ecole.vauban.asso68.fr/data/fr-articles.xml

Page précédente

Nos abeilles, quant à elles, survivent à l’hiver sous forme de colonie de quelques milliers d’abeilles, regroupée autour d’une reine sous forme d’une grappe plus ou moins compacte.
 
Cette période hivernale est une phase du cycle biologique annuel soigneusement orchestré par l’ensemble de la colonie. Il est opportun que l’apiculteur favorise ce cycle naturel, en leur procurant une bonne protection contre les intempéries et les nuisibles.
reduction.jpg
Le froid ne dérange pas les abeilles, l’humidité est très néfaste pour les colonies (éviter les endroits marécageux). Si les abeilles sont armées contre le froid, elles ne peuvent pas se défendre contre l’humidité stagnante.

Il est donc notamment importance d’incliner les ruches vers l’avant, afin d’évacuer la condensation qui se produira normalement dans les ruches.
 
Pour ceux qui disposent de planchers grillagés il est nécessaire  de nettoyer de temps en temps les tiroirs ou s’accumulent les déchets, afin bien évidemment, d’éviter toute pourriture (en dérangeant au minimum).

Habitacle et planche de vol : 
 
Réduire l’ouverture de la ruche (entrée de ruche : hauteur à 7mm), mais laissez-la  ouverte sur toute sa largeur, ce qui permettra une bonne aération latérale. Evitez également, les courants d’air ascendant (la chaleur risque de s’échapper).

Notons que les couvercles en bois ne sont pas toujours étanches, ce qui favorise  la perdition de  chaleur. Isolez alors le dessus des ruches (par temps froid, la propolis est cassante et les abeilles ne peuvent plus la travailler pour reboucher).

Une feuille de plastique recouverte d’un morceau de moquette ou de polystyrène, fera parfaitement l’affaire. Installez vos ruches dans un endroit calme et sec,  protégé des vents froid du nord, à 40 cm du sol, avec une orientation sud–est.
 sale.jpg
Il est impératif  d’éviter tout choc ou bruits intempestifs. Chaque choc sur une ruche met les abeilles en alerte et provoque une rupture de leur léthargie.
Elles se gavent alors inutilement de nourritures, ce qui entraine automatiquement un remplissage prématuré de leur ampoule rectale.
 
Si une longue période de claustration suit ces dérangements, les températures hivernales empêchant les abeilles de faire leur vol de propreté (il faut 10° à 12° pendant quelques heures afin que nos abeilles redécouvrent l’extérieur), nos abeilles ne pourront se retenir et se soulageront sur les cadres à l’intérieur de la ruche. Le risque de maladie qui en découle et d’autant accru.

Page suivante

Date de création : 21/10/2011 10:44
Dernière modification : 21/10/2011 11:26
Catégorie : -
Page lue 932 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Calendrier
Bascules R.E.Vauban
Les archives
Visites

 357543 visiteurs

 24 visiteurs en ligne

Vous êtes ici :   Accueil » Mois de novembre 2011 - page 2
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 75 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
41 Abonnés