En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Vous êtes ici :   Accueil » Mois de févriier 2011 - page 3
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://rucher.ecole.vauban.asso68.fr/data/fr-articles.xml

La récolte du pollen :abeilles_1.jpg
 
Une ruche récolte en moyenne entre 20 et 30 kg de pollen frais par an. Cela représente 2.7 millions de pelotes soit 1.35 millions de butinage. Chaque pelote peut contenir  de 100.000 à plusieurs millions de grains.
 
Il y a dans la nature, des pollens très petit, telle que le myosotis et le châtaignier et des pollens de très grosse taille. Chaque espèce de plante à des grains de pollen avec des caractéristiques bien différentes, par leurs tailles et surtout par leurs formes.

On peut observer cela sous microscope avec un agrandissement 250-1000x, ce qui permet, lors de l’analyse pollinique, de savoir de quelle plante provient ces miels. 
 
L’abeille attirée par les parfums et les couleurs vives des fleurs, va entrer en contact avec les anthères des fleurs qu’elle butine. Elle va se saupoudrer de cette poussière.
 
Aalveole_pollen.jpg l’aide de ses pattes équipées de peignes, elle brosse le pollen déposé sur son corps, l’humidifie avec du nectar récolté, enrichi d’enzymes salivaires.  Elle va façonner des pelotes et dépose cet amas dans les corbeilles placées sur les pattes arrières et ramène deux grosses pelotes à la ruche.
 
Elle va les déposer dans une alvéole en général en périphérie du nid à couvain, le tasser tout en rajoutant  des secrétassions salivaires des glandes pharyngiennes.

Quand il y a abondance, nos abeilles remplissent les cadres de rive. Ce pollen  tassé par les ouvrières subi une fermentation lactique à l’abri de l’air, ce qui le rend plus digeste, augmente ses propriétés antibactériennes et la qualité des vitamines qu’il contient. Il se transforme en pain d’abeille.

Nos abeilles couvrent alors ce pollen d’une fine couche de miel et ferment l’opercule avec une couche de cire. Ce pain d’abeille permettra en début de saison aux abeilles, d’activer leurs glandes pour fabriquer de la gelée royale, matière indispensable pour le démarrage du couvain. Rappelons que toutes les larves sont nourries pendant les trois premiers jours de leur existence avec ce précieux élixir, la gelée royale.
 
grille_pollen.jpggrille_pivotente.jpg


Date de création : 01/02/2011 10:02
Dernière modification : 01/02/2011 10:05
Catégorie : -
Page lue 655 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Calendrier
Bascules R.E.Vauban
Les archives
Nouveautés du site
(depuis 14 jours)
Visites

 364871 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

Vous êtes ici :   Accueil » Mois de févriier 2011 - page 3
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 75 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
41 Abonnés