En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Vous êtes ici :   Accueil » Mois de janvier 2011 - page 4
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://rucher.ecole.vauban.asso68.fr/data/fr-articles.xml

La propolis contient également beaucoup d’autres éléments comme des acides organiques, de très nombreux flavonoïdes, des oligo-éléments de nombreuses vitamines.

Une colonie produit en moyenne entre 100 et 300 grammes par an. Certaines races d’abeilles ont une tendance naturelle à propoliser, ce qui rend parfois assez laborieux, le travail au rucher : c’est le cas de la caucasienne.
Il existe différentes variétés de propolis et sa composition est extrêmement variable et complexe, plus de 300 constituants ont été identifiés.

ab_sur_bourgeon.jpgSon usage

L’une des principales propriétés biologique de cette matière est son activité bactériostatique et fongistatique qui a été mise en évidence par Lavie en 1960 en démontrant que c’était un flavone, la galangine(trihydroxyflone) qui était responsable de cette activité bactériostatique.

Les égyptiens déjà, utilisaient cette substance afin d’embaumer les Pharaons, il y a plus de 4000 ans.  Au temps des romains, elle faisait partie de la pharmacie ambulante des soldats, quand ils partaient en campagne.

La propolis est très recherchée par les firmes pharmaceutiques (médecine humaine ou vétérinaire).
En usage interne, elle est utilisée sous forme de teinture mère ou sous forme  d’extrait en oto-rhino-laryngologie contre les extinctions de voix, les enrouements, les angines, les maux de gorges, la toux, les rhumes, les bronchites etc...

Autres usages : comme ingrédient de produits cosmétique, pour des savons, shampoings, rouge à lèvres, lotions pour la peau, dentifrices, crèmes solaire…

Source :prop_cadre.jpg

 le traité de Rustica de l’apiculture et le guide ethnobotatinique de phytothérapie.
La propolis peut être vendue à l’état brut, il faut donc s’adresser aux firmes pharmaceutiques  pour écouler sa production.
Certains apiculteurs la vendent à l’état naturel ou en solution alcoolisée, mais cela nécessite une autorisation de vente.
Le mois prochain, nous traiterons du pollen et de sa récolte et d’ici là, nous vous souhaitons encore d’agréables fêtes.

Jean-Pierre HELLER

Date de création : 30/12/2010 10:28
Dernière modification : 30/12/2010 10:41
Catégorie : -
Page lue 580 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Calendrier
Bascules R.E.Vauban
Les archives
Nouveautés du site
(depuis 14 jours)
Visites

 366747 visiteurs

 32 visiteurs en ligne

Vous êtes ici :   Accueil » Mois de janvier 2011 - page 4
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 75 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
41 Abonnés