En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Vous êtes ici :   Accueil » Mois de Mai 2010 - page 3
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://rucher.ecole.vauban.asso68.fr/data/fr-articles.xml

L’essaim représente la façon naturelle de perpétuer la race, mais il divise les apiculteurs. La récolte de miel est souvent considéré comme primordiale et  l’essaimage divise la force d’une colonie. Pour les débutants, un essaim est une aubaine s’il veut augmenter son cheptel. Vous l’aurez compris, le « malheur » des uns, peut faire le bonheur des autres.

Contrôler la fièvre d’essaimage n’est pas toujours chose aisée et il suffit de ne pas voir une seule cellule royale et ces dames prendront la clé des champs. Pour contre carrer cette fièdestruc_cr.jpgvre, il faudra à un apiculteur averti, s’y  prendre le plus tôt possible et veiller à répondre à 4 points clé :

 
  1.  faire construire des cadres,
  2.  donner de l’espace (mettre une hausse ou plus au bon moment),détruire minutieusement toutes les cellules royales,
  3.  éviter la congestion du nid à couvain (ponctionner 1 cadre de couvain plus 1cadre de miel et remplacer-les par des cires gaufrées. En renouvelant cette opération sur 2 ou 3 ruches  vous pourrez faire un nucléus).
  4. Toutes ces opérations effectuées, vous tempérerez l’ardeur de ces dames et vous permettrez une belle récolte, bien évidemment, à la condition que dame nature soit au rendez–vous et que votre environnement soit propice.

ab_varroas.jpg

 
Si vous récupérez un essaim, n’oubliez pas qu’il est parasité par varroas. Se débarrasser de ces nuisibles est un impératif. Un essaim nu est  très facile à traiter compte tenu de l’absence de couvain.

Préparez un sirop 50/50 et rajoutez 35 gr d’acide oxalique par Kg de sirop  (faire dissoudre à chaud), puis asperger les abeilles avec cette solution refroidie (50ml par essaim).

Au moment de l’enruchage, vous aurez débarrassé en grande partie vos abeilles et leur permettrez de repartir sur une base propre.

Bonne récolte


Jean-Pierre HELLER

 


Date de création : 03/05/2010 10:15
Dernière modification : 03/05/2010 11:11
Catégorie : -
Page lue 534 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Calendrier
Bascules R.E.Vauban
Les archives
Visites

 356361 visiteurs

 20 visiteurs en ligne

Vous êtes ici :   Accueil » Mois de Mai 2010 - page 3
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 75 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
41 Abonnés