En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Vous êtes ici :   Accueil » Mois de Novembre 2009 - Page 2
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://rucher.ecole.vauban.asso68.fr/data/fr-articles.xml

Page précédente
 

Les nourrisses en surnombre, vont gaver les larves de bouillie larvaire sur-enrichie de matière azoté, ce qui va se traduire par un surpoids en graisse des abeilles d’hiver. Néanmoins, relevons que sans ces réserves de corps gras (nodule de graisse) les abeilles auraient peu de chance de passer un hiver rigoureux.
A cela s’ajoute également le fait que la longévité de nos abeilles est à cette période multipliée par 4 en hiver, ce qui se traduit en pleine saison par une  durée de vie de 4 à 6 semaines (selon l’activité de la ruche), contre 3 à 4 mois en hiver.
 
entre_pollen.jpgPour passer l’hiver sans encombre notre petite abeille doit donc pouvoir profiter d’un habitacle de bonne qualité, étanche à la pluie. A cet effet, surélevez les ruches de 30 à 40 centimètres du sol, sur des supports stables, au courant d’air avec un minimum d’isolation, mais surtout de la tranquillité. Par conséquent, évitez tout tapotement, car chaque  dérangement incite les abeilles à consommer.
 Le dérangement, plus que le froid, fait consommer en abondance et comme les abeilles ne peuvent pas se soulager à l’extérieur, elles risquent de souiller leur habitacle, ce qui laisse la porte ouverte  à toutes sortes de problèmes sanitaires en premier et de survie.
 
tiroir.jpg
Les entrées doivent être ouvertes sur toute la largeur de la ruche mais limitées en hauteur  maximum, à 7 millimètres.
 
 Les planchés grillagés peuvent rester ouverts. Un tiroir simple, avec un espace entre le fond grillagé et le tiroir, permet un courant d’air latéral et évite la moisissure (en partie).
 Ce dispositif permet également de contrôler l’emplacement de la grappe dans la ruche et surtout de dénombrer le nombre résiduel de varroas.
 En effet, l’analyse des déchets vous donnera de bonnes indications sur l’emplacement et la vitalité de la grappe, mais aussi sur la mortalité naturelle des varroas. Si leur comptabilisation est importante, il faudra alors, lors d’une belle journée de décembre, entreprendre un traitement complémentaire.
 
Au mois prochain JP HELLER

Date de création : 02/11/2009 10:01
Dernière modification : 02/11/2009 11:42
Catégorie : -
Page lue 761 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Calendrier
Bascules R.E.Vauban
Les archives
Nouveautés du site
(depuis 14 jours)
Visites

 364865 visiteurs

 33 visiteurs en ligne

Vous êtes ici :   Accueil » Mois de Novembre 2009 - Page 2
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 75 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
41 Abonnés