En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Vous êtes ici :   Accueil » Mois de Février 2009 - Page 3
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://rucher.ecole.vauban.asso68.fr/data/fr-articles.xml

Page précédente

 

 

Le combustible

carburant.jpg 
Les combustibles utilisés par les apiculteurs sont très variables et nombreux : sciures de bois ou écorce, aiguilles de sapins, carton, rafle de maïs, bois vermoulu, feuille de tabac ou tige, sac de jute enduit de propolis, foin, champignons séché ou tout les combustibles achetés dans le commerce.
La base sera toujours la cellulose ou la lignine (substance principale du bois).
Evitez les bois traités, les cartons plastifiés, les papiers encrés, tout ce qui peut être enduit de matière quelconque dégageant des vapeurs nocives.
Le bois vermoulu récolté en foret avec des aiguilles de sapin ou de pin donne généralement un bon combustible, et surtout est très bon marché.
 
La sécurité (feu de forêt)
etouffer.jpg 
Dans les ruchers fermés, laissez portes et fenêtres ouvertes pendant vos interventions, ce qui vous évitera d’inhaler trop de fumées.
Attention au point chaud non protégé des enfumoirs, (couvercle, embout…), les brulures sont souvent douloureuses
La plus grande prudence également lorsque vous visitez vos ruches en foret, les escarbilles sortant de votre enfumoir peuvent déclencher des feux de forêt. Il en sera de même à la fin de votre visite ou tout simplement dès lors que votre enfumoir perd d’intensivité, veillez à ne pas déverser sans attention le reste de cendre, mais verser de l’eau sur les braises.
Le feu peut couver pendant de longues heures avant de déclencher une catastrophe écologique, voir humaine.
Evitez de vider votre enfumoir brulant dans la nature et éteignez soigneusement ce dernier en étouffant le foyer (bourrez l’embout d’herbe humide…) ; en effet toute combustion s’arrête par manque d’oxygène.
 
 
 
 
 
L’EAUeau.jpg
 
Un autre moyen pour calmer l’ardeur de ces dames  
 
Dès que les températures dépassent 25°, il est possible d’utiliser l’eau du robinet par pulvérisation sur les abeilles. En les aspergeant avec de l’eau vous détournez leur attention première, défendre la ruche.
Pour mieux les occuper on peut rajouter un peut de sucre, ce qui leur fera oublier que vous les déranger (pour un moment). Comme avec l’enfumoir, il faudra les rappeler a l’ordre en les arrosant par petite dose.
L’aspersion avec de l’eau est également à utiliser pour la récupération des essaims ; l’action de les mouiller, les empêche de s’envoler et vous aurez ainsi plus de faciliter à récupérer votre petit monde.
Au mois prochain…

Jean-Pierre HELLER

Date de création : 04/02/2009 10:16
Dernière modification : 04/02/2009 10:33
Catégorie : -
Page lue 654 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Calendrier
Bascules R.E.Vauban
Les archives
Visites

 355942 visiteurs

 11 visiteurs en ligne

Vous êtes ici :   Accueil » Mois de Février 2009 - Page 3
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 75 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
41 Abonnés