En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Vous êtes ici :   Accueil » Mois de Décembre 2008 - page 3
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://rucher.ecole.vauban.asso68.fr/data/fr-articles.xml

Vers les archives <<<<<<<<<<<<<<<

 Page précédente

danse.jpg  
Elles dispersent la chaleur ou rafraîchissent (par évaporation d’eau) si nécessaire, tout en régulant le degré d’humidité. En hiver elles entretiennent une température progressivement croissante à partir de la surface de la grappe vers son centre.
 
L’apiculteur peu influencer ces activités de régulation et leur éviter un surplus de travail. Evitez, par exemple, de placer vos ruches pendant les grandes chaleurs d’été en plein soleil, ou encore réalisez une isolation des toits de ruche, par un simple double morceau de moquette déposé sur le couvre cadre et le deuxième collé sous le toit de la ruche (on peut aussi utiliser sous le toit du polystyrène qui est un excellant isolant). De cette façon, ni la chaleur, ni le froid, n’influenceront l’activité des abeilles et elles pourront être utilisées à d’autres taches.
 Conclusion:

Les abeilles connaissent rapidement tout changement aussi bien aux alentours de la ruche, qu’au sein de celle-ci. En conséquence, elles savent quel espace est exploité par les butineuses, la distance où se trouve cette nourriture, la qualité du nectar (concentration en sucre), les endroits où se trouvent les sources de pollen, d’eau, mais également, la perte de la reine, la pénétration d’intrus, les changements météorologiques.
 Tous ces changements sont perçus en temps réel et permettent aux abeilles de réagir en conséquence.
L’apiculteur est souvent, il faut bien l’avouer, un élément perturbateur dans ce milieu fermé. Il enfume, ouvre les ruches, sort des cadres, les changes de place, augmente brutalement le volume disponible.
A toutes ces perturbations, les abeilles réagissent et tentent de rétablir le climat idéal pour elle. En conséquence chaque visite de l’apiculteur casse cette harmonie et les abeilles auront fort à faire pour rétablir la situation. Toute visite inutile ou intempestive fait consommer du miel.
trophilaxie.jpg
sapin.jpg   
Joyeux Noël
 
Bonne fête de fin d’année.
 
Jean Pierre Heller
 sapin.jpg

Date de création : 02/12/2008 09:41
Dernière modification : 02/12/2008 10:35
Catégorie : -
Page lue 774 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Calendrier
Bascules R.E.Vauban
Les archives
Nouveautés du site
(depuis 14 jours)
Visites

 366750 visiteurs

 34 visiteurs en ligne

Vous êtes ici :   Accueil » Mois de Décembre 2008 - page 3
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 75 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
41 Abonnés