En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Mois de mars 2019 - page 2 (info)
 
    Imprimer la page...
    Imprimer la section...
 

Mois de mars 2019 - page 2 (info)

page précédente

Rétrospective du mois de février 2019 :

Quel hiver singulier ou plutôt surprenant ! De faibles précipitations, peu de neige (en plaine), des 002.jpgvariations de températures, tantôt douces, tantôt fraiches, sans être froides durablement, bref un hiver, qui une fois de plus, ne ressemble pas aux autres et qui, une nouvelle fois, nous interroge sur le saison apicole à venir.

L’impact du changement climatique est de plus en plus marqué et peut-être un jour glisserons-nous en Alsace, d’un climat continental à un climat méditerranéen ?... En tout cas pourrait-on le croire…

Progressivement le printemps semble vouloir s’installer et la consommation de nos ruches qui augmente, ainsi qu’un début de ponte précoce, nous le confirme (la reprise de la ponte semble avoir débuté vers le 4 février).

Le confinement hivernal a été de courte durée, ce qui tout à la fois est favorable à nos abeilles, mais favorise également un développement prématuré des varroas, qui recommence à se reproduire dès la reprise de la ponte.

Rappelons à ce stade, que le moyen le plus neutre pour limiter le développement de cet acarien, est de supprimer une partie du couvain mâle en pleine saison.

Malgré un hiver peu rigoureux, pour le moment en tout cas, la consommation de nos ruches a toutefois été plus importante et il faudra dès lors, veiller à ce que toutes les colonies ont de quoi se mettre sous la langue. En effet, les prochaines rentrées de nectar seront très aléatoires en ce début de saison et directement liées aux conditions climatiques du moment. Si ces dernières sont favorables, le pollen peut rentrer en abondance, les saules marsault, noisetiers (…), offrant alors à nos abeilles de quoi nourrir leurs progénitures. Pour autant, il faudra attendre la floraison des fruitiers, pour que le nectar rentre en quantité suffisante.

Si vous devez faire des compléments de nourriture, le candi s’avère le plus approprié en cette période et les sirops sont à proscrire (ils risquent de déclencher des crises de dysenterie).

Enfin, après cette curieuse période hivernale, les premières visites de printemps vont pouvoir se réaliser et vous donneront un état complet de chaque ruche...


Date de création : 28/02/2019 23:45
Catégorie : - Les informations du mois
Page lue 16018 fois


Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !