En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Vous êtes ici :   Accueil » Mois de mai 2018 - page 2 (trav)
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://rucher.ecole.vauban.asso68.fr/data/fr-articles.xml

Pour ce faire, il vous faudra diviser ou ponctionner des cadres de couvain pour faire un ou plusieurs nucléus. Véricuelle essaim.jpgfiez bien les cadres que vous prenez, car, la reine doit rester dans la ruche mère. Déplacez alors les nucléus obtenus à plus de 3 km et nourrissez-les .
Cette démarche, simple, vous évitera donc un engorgement des colonies et permettra, en grande partie de limiter la fievre d’essaimage.


De plus, vous obtiendrez ainsi, de jeunes reines pour l’année suivante.
Pour autant, il peut arriver qu’une ou plusieurs colonies, soient emportées par la fièvre d’éssaimage. Il est alors difficile de l’en empècher, mais l’apiculteur dispose alors de quelques parades :


-    placez des ruchettes pièges aux alentours de vos ruches (accrochées a une branche d’arbre…), que vous garnirez de quelques vieux cadres qui sentent bon la cire. Frottez l’intérieur des ruchettes avec de la mélise officinale, un parfum qui attire les abeilles. Avec un peu de chance, un essain viendra s’y loger, ce qui facilitera grandement les interventions  ultérieures.  

                                                                                                        
le cueille-essaim est un outil très pratique et indispensable à chaque apiculteur. Il permet de cueillir les essaims en hauteur sans échelle et est composé d’un sac en toile fixé à une armature métallique, elle-même fixée à une perche télescopique.        
Après la cueillette de l’essaim, videz le cueille-essaim dans une ruche garnie de trois ou quatre cadres de cire gaufpiege  vaorra.jpgrée et disposez-la dans un endroit frais pendent 2 jours (ruche fermée, mais aérée). A la fin du second jour, le soir venu,   disposez-la dans votre rucher.

Lutter contre varroa : un engagement continu :
N’hésitez pas à introduire dans chaque ruche, un cadre à mâles que vous découperez dès operculation.

Vous le déposerez alors dans votre cérificateur solaire. La forte chaleur aura raison des indésirables et vous permettra de récupérer une cire de très bonne qualité.


Cette méthode, qui pourra être reconduite 3 à 4 fois, vous permettra de limiter aisément le développement du varroa, qui a une nette préférence pour le couvain mâle.
Bonne continuation  

  
 
             
Jean-Pierre Heller

Date de création : 02/05/2018 09:32
Catégorie : -
Page lue 402 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Calendrier
Bascules R.E.Vauban
Les archives
Visites

 355942 visiteurs

 11 visiteurs en ligne

Vous êtes ici :   Accueil » Mois de mai 2018 - page 2 (trav)
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 75 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
41 Abonnés