En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Vous êtes ici :   Accueil » Mois de mai 2017
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://rucher.ecole.vauban.asso68.fr/data/fr-articles.xml



Le joli mois de Mai


Mois de toutes les espérances, la nature reprend ses droits et nous apporte une multitude de fleurs, de toutes les couleurs, qui embaument notre environnement. Ces parfums sont captés par nos protégées, qui se ruent vers cette manne aux multiples attraits. Il suffit alors, d’observer l’activité intense des planches de vol, pour constater cette « ruée vers l’or »acacia.jpg

L’appel des fleurs est irrésistible et nos abeilles sortent donc avec précipitation et engouement, rejoindre les sources de nectar ou elles vont accomplir leur travail de marieuses de fleurs, ce travail indispensable à la survie de l’humanité.


Elles reviennent de leur labeur, lourdement chargées, le jabot rempli de nectar ou les pattes garnies de grosses pelotes de pollen, de quoi satisfaire les besoins du moment pour la ruche.

Le mois de mai est celui des premières récoltes abondantes et notamment si du colza en fleur se trouve dans l’environnement de proximité du rucher. Rappelez-vous néanmoins que le nectar de colza, une fois concentré par les abeilles, a tendance à cristalliser rapidement. Ainsi,  dès qu’il est recouvert d’un opercule de cire,  il faudra impérativement l’extraire, car une fois cristallisé il vous sera très difficile de l’extraire des alvéoles.
En outre, en cette période d’intense labeur, donner de l’espace est une nécessité absolue pour qui veut, notamment, éviter l’essaimage.


Il vous faudra alors, ajouter une ou deux hausses à votre ruche, compléter sur le dessus par une grille à propolis que vous laisserez en place pendant toute la saison (à  enlèverez juste avant le début des traitements anti varroa). Notons que la propolis est un produit de plus en plus recherché pour ses propriétés d’aessaim.jpgntiseptique, de désinfectant, d’antibiotique…


L’essaimage peut également être profitable pour l’apiculteur notamment pour développer son cheptel et un adage populaire nous rappelle : « essaim de mai, vaut un char de blé, essaim de juin vaut un char de foin, essaim de juillet ne vaut pas une miette ».
Cette période apporte de toute évidence à l’apiculteur, avec l’essaimage, un surcroit de travail.


Ainsi, pour éviter la perte d’un essaim, il est possible de clipper les reines, ce qui consiste à couper, à l’aide d’un ciseau, une aile pour déséquilibrer son envol. Si d’aventure, notre reine souhaite néanmoins quitter la ruche, elle se retrouvera en général, au sol, devant la ruche.


Il faudra également veiller à favoriser l’aération de vos ruches, notamment si elles sont particulièrement exposées au soleil. L’ouverture complète des  planches de vol, le retrait des tiroirs des planchers grillagés, permettront une aération optimale des ruches.
 

 


Date de création : 01/05/2017 10:54
Dernière modification : 04/01/2018 11:40
Catégorie : - Les travaux du mois
Page lue 568 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Calendrier
Bascules R.E.Vauban
Les archives
Visites

 342379 visiteurs

 12 visiteurs en ligne

Vous êtes ici :   Accueil » Mois de mai 2017
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 75 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
41 Abonnés