En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Vous êtes ici :   Accueil » Les travaux 05-2007
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://rucher.ecole.vauban.asso68.fr/data/fr-articles.xml

Vers les archives <<<<<<<<<<<<<<<

Les fées du miel en action. Le (joli) mois de mai est celui ou les premières grandes récoltes de nectar sont engrangées. Les ruches doivent donc être au « top niveau » Vous avez déjà permis à vos ruches de s’étendre  en profitant de la floraison des fruitiers et permettre la  construction de cadres de cire. Sa majesté la reine s’est fait un plaisir de les garnir  par une ponte bien compacte et régulière. Ces ouvrières jeunes et dynamiques vont être le fer de lance de cette récolte prometteuse, à condition que dame nature veuille bien leur donner les moyens et le temps nécessaire pour récolter « cette sueur du ciel » comme le citait PLINE l’ancien.
Comme en générale dans notre région, les colzas se mettent en fleurs vers la mie ou fin avril. Mais comme dame nature a de l’avance cette année, les champs de  colza  se sont parés de leur couleur nuptiale dès le 5 avril et notre petite marieuse de fleur s’est mise à la tache. Elle rentre d’ailleurs, pollen et nectar en abondance.   Cette plante de la famille des crucifères, d’une richesse exceptionnelle en nectar mais aussi en pollen, est une véritable aubaine pour nos abeilles. La fleur de colza résiste bien à toutes les intempéries ; elle est peu sensible à la  pluie ou au retour du froid, et tout au contraire sa floraison sera d’autant plus longue qu’elle n’aura pas été fécondée  (dommage que les surfaces emblavées sont continuellement en régression et remplacées par du maïs). Cette floraison donne un coup de fouet à l’ensemble de nos ruches. Ce coup de fouet n’est pas sans danger, si l’apiculteur ne prête garde à l’évolution brutale des ruches, qui pourraient alors essaimer.
 

 a_colza.jpg


Date de création : 26/04/2007 10:38
Dernière modification : 03/01/2009 15:31
Catégorie : -
Page lue 1379 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Calendrier
Bascules R.E.Vauban
Les archives
Visites

 342379 visiteurs

 12 visiteurs en ligne

Vous êtes ici :   Accueil » Les travaux 05-2007
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 75 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
41 Abonnés