En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Vous êtes ici :   Accueil » Mois de décembre 2015
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://rucher.ecole.vauban.asso68.fr/data/fr-articles.xml

Travaux en décembre
 
Une pause hivernale en décembre ?
 
Le mois de décembre clôt l’année apicole, il est le mois des bilans…
Voilà une année finalement plutôt satisfaisante, à comparer à 2014. Le concours des miels d’Alsace en est un baromètre fiable et donne une  indication précise de l’année écoulé.

389 miel ont été déposés au laboratoire contre 246 en 2014 soit 58% de plus. Dommage que la sécheresse estivale a coupé court à la miellé de montagne, qui notons-le  démarre de plus en plus tôt, d’année en année (changement de climat oblige).
 
Il a fallu attendre la mi-août pour que la sécheresse s’estompe, mais bien trop tardivement pour les pucerons, qui faute de nourriture se sont mis en réserve pour 2016.concours 1.jpg

Pour la plaine et contrairement à la montagne, le miellat a été présent dans les miels de tilleul et de fleurs. Les analyses du laboratoire le confirment au travers de la conductivité qui est plus importante qu’à l’accoutumé.
Toutes les variétés de miel ont été présentes cette année avec des productions hétéroclites. Certain secteurs mieux arrosés en pluies, ont été avantagés, mais cette situation est demeurée très marginale.

De son côté, le vampire des abeilles Varroas Destructor, semble moins virulent cette année, mais avec une analyse variable d’une ruche à l’autre. Là encore, il me semble que cette situation relève de l’écourtement de la période de ponte,
 
les reines ayant débuté leur ponte en moyenne entre le 26 février et le 2 mars pour 2015, alors qu’en 2014, elles ont débuté vers le 28 janvier. La vigilance reste toujours d’actualité pour ce parasite, alors même que l’on nous a annoncé d’autres prédateurs.                                                  var.jpg                               

Rappel des effets sur les abeilles  de Varroa Destructor
Sa nourriture l’hémolymphe (sang des abeilles), il la trouve sur les nymphes et adultes qu’il ponctionne  après avoir perforé la cuticule, réduisant ainsi de plus 50% la durée de vie de nos abeilles.
A cela s’ajoute le fait, qu’il leur inculque de nombreux virus qui ont des effets dévastateurs.
 

Date de création : 30/11/2015 20:48
Dernière modification : 05/01/2016 10:59
Catégorie : -
Page lue 813 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Calendrier
Bascules R.E.Vauban
Les archives
Visites

 341417 visiteurs

 13 visiteurs en ligne

Vous êtes ici :   Accueil » Mois de décembre 2015
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 75 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
41 Abonnés