En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
Recherche
 
Fermer

Menu principal

Mois de mai 2020 (trav)

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://rucher.ecole.vauban.asso68.fr/data/fr-articles.xml

Le jolie mois de Mai

02.jpg

Mois de toute les espérances, la nature reprend ces droits et nous apporte une multitude de fleurs de toute les couleurs, qui embaume notre environnement ces parfums sont captés par nos protégées qui se rue vers ces fleurs multicolores. Il suffit d’observer l’activité intense des planches de vol. L’appel des fleurs est irrésistible, elles sortent avec précipitation rejoindre les sources de nectar où elles vont accomplir leur travail de marieuse de fleurs, se travail indispensable à la survie de l’humanité, elles reviennent lourdement chargés, le jabot plein de nectar ou les pattes garnies de grosses pelotes de pollen, de quoi satisfaire les besoins du moment des ruches. Mai, mois des premières récoltes, si vous avez du colza dans votre environnement direct, le nectar de colza une fois concentré par les abeilles  a tendance  a cristalliser rapidement, dés qu’il recouvert d’une opercule de cire il faudra  l’extraire, une fois cristalliser il est difficile de le sortir des alvéoles.  Donner de l’espace est un nécessité absolue pour qui veut éviter l’essaimage. Ajouter une ou deux hausses compléter sur le dessus par une  grille a propolis que vous laisserez en place pendent toute la saison, à enlèverez juste avant le début des traitements anti varroa, la propolis est un produit de plus en plus recherché.

Mais l’essaimage aussi à son beau coté,  ne ditons pas que :

Essaim de mai vaut un char de blé,

Essaim de juin vaut un char de foin,

Essaim de juillet ne vaut pas une miette !

03.jpg   05.jpg

Cette période apporte à l’apiculteur un surcroit de travail. Pour éviter la perte d’un essaim on peut clippers les reines, cela consiste à couper à l’aide d’un ciseau une aile pour déséquilibrer leur vol, on les retrouve en générale parterre devant la ruche. Attention à une exposition des ruches en plein soleil et surtout le manque d’aération. Ouvrez complètement les planches de vol, enlever les tiroirs des planchers grillagés ce qui permet une aération optimale des ruches.

A qui appartient l’essaim ? L’article du code  rural L 211-9  précise que le propriétaire  d’un essaim  à le droit  de le réclamer et de le saisir tant qu’il n'a point cessé de le suivre, autrement l’essaim appartient au propriétaire du terrain sur lequel il s’est posé, attention vous n’avez pas le droit de pénètre sur la  propriété d’autrui sans l’autorisation du propriétaire.

L’essaim primaire quitte sa ruche après avoir fait la plein en provision lourdement chargé il se posera à proximité sur une branche de l’arbre le plus proche ,il est souvent judicieux de disposer des pièges à essaim au abord de vos rucher, cela consiste a mettre dans l’environnement direct des vielles bâtisses garni de cadre construit de vieille cire, l’essaim  attiré par l’odeur des vieilles cires ira avec un peu de chance se réfugier dans cette battisse. Le soir fermez le trou de vol, disposez un grillage sur le dessus de la ruche( aération) et mettre cette ruche dans un endroit sombre et frais pendent trois jours le temps que les abeilles  perdent leurs repères et retrouve leurs cohésions. Le troisième jour au soir vous pouvez la disposer dans votre rucher. Le lendemain elle reprendra sont activité avec ardeur. Un essaim à un besoin inscrit dans ces gènes : construire pour garantir la pérennité de la ruche! Introduisez deux à trois cadres de cire gaufré qu'elles vont construire rapidement, surtout si vous lui apporté un peu de sirop.

Un essaim suspendu  à une branche est en générale facile à capture. Avant de l’introduire dans votre cage attrape essaim, aspergez le avec un peu d’eau pour bloquer les abeilles sur la grappe, faites tomber l’essaim en secouant la branche, posez l’ensemble au pied de l’arbre, laissez le trou de vol ouvert ainsi les abeilles vont battre le rappel. Toutes les abeilles qui voltigent autour vont rejoindre la grappe, le soir venu.

 Une fois capturé que faire d’un essaim ? Plusieurs possibilités, la première vous voulez augmenter votre cheptel vous avez deux colonies, la ruche mère ou une jeune et la nouvelle reine va prendre progressivement le relais mais il vaudra attendre une dizaine de jour pour quelle se mette à pondre (le temps qu'elle se fasse fécondé). Cette ruche mère a perdu un bon tiers de sa population du faite d’essaimage mais possède une jeune reine. Le temps qu'elle retrouve sa plénitude, il faudra attendre une trentaine de jours (10 jours pour quelle reprenne sa ponte et 21 jours pour  que naisse le premier couvain. L’essaim avec la vielle reine que vous venez de cueillir devra pendent trois jours être mis au frais avant de le remettre dans une ruche garnie de cadre de cire gaufré (si vous voulez augmenter votre cheptel) qu'elles vont  construire rapidement. On peut laisser les choses se faire naturellement mais la récolte de miel serra aléatoire par contre vous avez deux ruches. L’autre possibilité est de remettre l’essaim là où il est sortie. De ce faite, vous n’aurez pas de perte de production, mais pour cela il faut prendre quelques précautions. La première est de vérifier le nid à couvain de la ruche mère et détruire toute les cellules royales sauf une, elle donnera une jeune reine. L’essaim que vous venez d’encager et que vous avez mis au frais pendent trois jours est a rassembler avec la ruche mère.Pour cela disposer une grille à reine auquel vous ajoutez une hausse vide sur le dessus du corps de ruche, secouer votre cage à essaim dans cette hausse enfumer copieusement pour faire descendre les abeilles normalement la vielle reine apparait sur la grille à reine. Ecraser la pour faciliter cette réunion, aspergez l’ensemble avec un sirop 50/50 parfumé à la menthe ou grenadine. Garnissez la hausse avec des cadres de cire gaufré. Cette méthode permet d’éviter la perte de production (si dame nature est généreuse) et de plus vous avez une jeune reine.

06.jpg

Profiter de ce beau mois de mai pour réduire la pression du varroa en découpant le couvain mâle.

07.jpg

Jean-Pierre HELLER

Glossaire

Le varroa

varoa.jpg

Le varroa est un parasite qui perturbe la vie des abeilles


Date de création : 01/04/2020 20:15
Catégorie : Le syndicat (APH15) - Les travaux du mois
Page lue 3336 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Calendrier

Translator

Bascules R.E.Vauban

Nouveautés du site

(depuis 14 jours)

Gestion association

Visites

 2418875 visiteurs

 57 visiteurs en ligne

Vous êtes ici :   Accueil » Mois de mai 2020 (trav)
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...

Préférences


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 79 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!

Lettre d'information

Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
43 Abonnés